Logo Julbo vertical noir                      Centre Visuel

Tous types de randonnée demandent une préparation même s’il est question que de partir pour une seule journée. Évidemment, le degré de préparation va différer d’une randonnée à l’autre principalement à cause du nombre de jours qu’elle comporte et de la saison où elle aura lieu. La province de Québec regorge de paysages aussi différents que magnifiques, mais elle est aussi composé de plusieurs saisons qui favorisent une gestion différente de l’équipement et de la méthode de marche (bottes, raquettes, ski…).

Découvre dans les prochains paragraphes une vision globale de la préparation nécessaire pour une randonnée estivale de 45 jours en autonomie complète. Bien que plusieurs méthodes d’organisation soient possibles, cette liste te propose plusieurs aspects essentiels pour être bien préparé lors d’une très longue randonnée.

6 mois avant le départ...
Prise de décision

Il y a de fortes chances que la décision de partir pour une longue randonnée de plus de 30 jours soit faite au moins 6 mois avant la date de départ parce qu’il y a beaucoup de choses à prévoir. C’est donc à partir de ce moment-là que les idées commencent à se bousculer dans ta tête : sentier(s), matériel, coût(s), nourriture, transport, ravitaillement(s), emploi, facture(s)…

Respire et vas-y une étape à la fois! Mettre en place une stratégie pour être bien informé, bien équipé et prêt mentalement et physiquement est essentiel à la réussite d’un aussi long trajet.

Mettre en action l’idée

Une fois la décision prise, il faut mettre en action l’idée et débuter les recherches sur le sentier choisi. Il faut absorber toutes les informations comme une éponge et être passionné par le projet. Livres, Youtube, Google, réseaux sociaux, témoignages, documentaires… Toutes les méthodes de transmission d’informations sont bonnes!

Économies

Non seulement partir pour plus d’un mois comporte son lot de dépenses (nourriture, emplacement de campings, droits de passage, lessives et douches…), mais il faut aussi avoir un budget des malencontreux imprévus. C’est chose fréquente de devoir changer une pièce d’équipement durant un périple aussi long en nature. Il ne faut donc pas négliger les signes avant-coureurs de tous changements d’équipements anormaux afin d’éviter les blessures. Prévois aussi les montants nécessaires pour payer tes factures en ton absence.

Entrainements

Pour éviter les blessures et surtout pour avoir du plaisir lors des premières semaines sur le sentier sans s’épuiser, il faut être bien entrainé. Le truc, c’est d’enchainer les marches en forêt ou même en ville plusieurs fois par semaine en portant notre sac de randonnée. Plus les semaines avancent, il faut effectuer une progression de charge (de plus en plus lourd).

Il est aussi très important de porter nos chaussures ou nos bottes avant le grand départ afin d’éviter tout inconfort menant à des blessures. C’est ici que l’expression « casser nos souliers » prend tout son sens. Les matériaux trop neuf peuvent favoriser la création de blessures comme les ampoules et les échauffements.

5 mois avant le départ...
Itinéraire

Tous les randonneurs de très longue randonnée te diront que tu ne respecteras pas ton itinéraire et, aussi surprenant que cela puisse paraître, ils ont raison. Il y a trop de facteurs qui peuvent jouer sur le nombre de kilomètres parcourus dans une journée. Par contre, pour une question de sécurité, tout le monde devrait avoir un itinéraire précis lors du départ. D’ailleurs, plusieurs personnes de ton entourage direct devraient avoir une copie de cet itinéraire.

Équipement

Les délais de réception (commandes en ligne ou en magasin) peuvent être plus longs que prévus, alors mieux vaut faire sa liste d’équipements à l’avance. S’y prendre d’avance permet aussi de surveiller les rabais, parce que s’équiper peut coûter très cher et de tester son équipement afin d’éviter les mauvaises surprises sur le sentier.

4 mois avant le départ...
Diminuer la fréquence du lavage des cheveux

Ce conseil semble étrange à première lecture et il s’adresse évidemment qu’aux personnes ayant des cheveux longs, mais c’est une technique qui évite bien des cheveux gras sur les sentiers. C’est un fait connu, plus on se lave les cheveux, plus ils ont besoin de se faire laver pour rester exempt de gras (sécrétion du cuir chevelu). C’est donc une bonne idée de commencer graduellement à habituer tes cheveux à moins de lavage.

Réservations

Organiser une longue randonnée de plusieurs semaines demande une gestion des campement plus importante que pour de petites vacances. À titre d’exemple, un sentier comme le SIA (Sentier International des Appalaches) traverse plusieurs territoires qui gèrent leur logis différemment. Par logis, je parle d’emplacements de camping sauvage, de plateformes, d’abris à 3 murs, de refuges ou de chalets. Il faudra donc réserver ces logis selon l'itinéraire établi et ce, pour la totalité du parcours. Vaut mieux le faire d’avance plutôt que d’attendre à la dernière minute.

3 mois avant le départ...
Plan alimentaire

Tu dois prendre cette étape très au sérieux. C’est correct de manger des nouilles asiatiques pendant une randonnée de quelques jours, mais pour une randonnée de plus de 30 jours, votre corps aura besoin de beaucoup plus de nutriments sans quoi tu pourrais tomber sérieusement malade. De façon générale, tu dois consommer 4 800 calories par journée de randonnée. C’est approximativement 2.5 lbs de nourriture par jour. Ces chiffres vont évidemment varier en fonction de ta taille, ton poids et ton genre.

Boites de ravitaillement

Ce serait impossible de trainer plus de 30 jours de nourriture sur soi, alors il faut préparer soigneusement les boîtes de ravitaillement qui seront à votre disposition le long du sentier. Bien que certaines personnes choisissent de se ravitailler uniquement en épicerie, je te conseille d’avoir au moins 1 ou 2 boîtes minimum à différents endroits pivot sur le sentier pour te protéger en cas de pépins : épiceries fermées, animaux ayant saccagé ton sac de nourriture ou problème avec ton mode de paiement.

Déshydratation des repas

J’en conviens, la déshydratation n’est pas pour tout le monde, mais si c’est ton intention, 3 mois avant le départ, c’est un bon moment pour débuter. Faire ses propres repas déshydratés comportes son lot davantage comme : économiser sur l’entièreté du plan alimentaire, un meilleur goût, la richesse au niveau du choix des repas (tu peux déshydrater littéralement presque tous tes repas préférés) et le contrôlent des nutriments comme les protéines ingérées. Tu as aussi d'excellentes options comme Happy Yak.

DEUX mois avant le départ...
Vérification des réservations

À plus ou moins 2 mois du départ, il est bon d’effectuer une vérification de ses réservations ainsi que de ses droits d’accès. Imprime tes papiers ou enregistre-les sur ton cellulaire afin de les avoir à proximité.

Derniers tests

C’est le moment d’effectuer les tests d’équipement finaux et de confirmer les choix que tu as fait.

Derniers achats

Que ce soit au niveau de la nourriture sèche, de l’équipement, des applications pour avoir les cartes du sentier ou tout autre besoin, vaut mieux procéder aux derniers achats 2 mois avant la date de départ question d’éviter les délais de réception trop serrés.

Planifier les transports

Comment vas-tu te rendre au départ du sentier? Comment vas-tu revenir à la maison une fois le sentier terminé? Certains opteront pour les navettes, d’autres laisseront leur voiture à l’une des extrémités et profiteront des organismes qui offrent des transports ou des déplacements de voiture alors que d’autres personnes s’appuieront sur l’aide de proches pour se déplacer.

Médicaments

J’encourage les gens à avoir une trousse de premiers soins dans leur sac pour être en mesure de soigner les petits bobos. Dans cette trousse, tu devrais avoir des médicaments de base comme des anti-inflammatoires. Bien que ce type de médicaments soit en vente libre, il est bon de consulter un médecin ou un pharmacien sur les meilleurs médicaments à apporter dans votre cas spécifiquement pour une telle expédition. Si tu prends un ou des médicaments sur une base régulière, assure-toi d’en avoir en quantité suffisante pour la totalité de ton aventure.

1 mois avant le départ...
Forme physique

À un mois du départ, ce n’est pas le temps de niaiser. Il faut accorder plus d’importance que jamais à sa forme physique. Non seulement il faut bouger et entrainer les muscles qui seront beaucoup sollicités lors de la marche, mais il faut aussi bien s’alimenter.

Vérifier TOUT

Sans répéter l’entièreté de cet article, 1 mois avant le départ il faut tout vérifier. Quelques semaines avant un projet d’une telle ampleur, ce n’est pas le temps de procrastiner. Je vous promets que le temps investi dans votre préparation ne sera pas perdu!

Objectifs réalistes

Ce n’est pas un secret, la réussite d’un projet d’une grande ampleur réside majoritairement dans les petits objectifs. Vous connaissez surement l’expression qu’il ne faut pas voir la montagne dès le début, mais plutôt chacun des pas qui nous amèneront au sommet. C’est le même principe avec une très longue randonnée. C’est donc une bonne stratégie de diviser l’itinéraire en plusieurs petites étapes qui rendront le projet mentalement plus attrayant et réaliste.

Préparation mentale

Jusqu’à présent, j’ai beaucoup parlé de la préparation physique, matériel et logistique, mais il faut absolument parler de la préparation mentale. Dans le cadre d’une longue randonnée de plus de 30 jours, être fort mentalement c’est autant important que de l’être physiquement. Vous serez confronté à des intempéries de plusieurs jours qui rendront votre aventure difficile pour le mental. C’est donc très important de développer ta force mentale afin de ne pas flancher dans de telles circonstances.

Le jour du départ

L’heure est arrivée, le moment du départ, le début d’une longue aventure. Que tu sois seul ou accompagné, débutant ou avancé, quand le départ sonne, aie confiance et fonce tête première!

Sache que tu peux en tout temps ajuster ton itinéraire et ton matériel. Par contre, avise toujours un proche de tes modifications et vas-y à ton rythme. Les randonneurs découvrent souvent leur rythme directement sur le sentier.

Maintenant que tu es prêt, la partie la plus excitante d’un tel projet commence : la randonnée! Et j’aimerais terminé en disant que le beau temps vient toujours après la pluie. C’est correct d’avoir le moral à zéro parfois, mais le bonheur revient toujours, promis!

- L'aventurière des bois


Logo Julbo vertical noir.    logo centre visuel


Abonne-toi à l'infolettre d'Alexis le Randonneur au bas de la page pour rester informé des offres et nouveaux contenus!