Logo Julbo vertical noir                      Centre Visuel

Sélectionner ses raquettes à neige demande une certaine réflexion. Encore plus quand c’est une première. Les bonnes raquettes feront une énorme différence en bout de piste. C’est intimement lié et proportionnel au plaisir que tu vas avoir à pratiquer le sport. Dans les dernières années la raquette s’est grandement améliorée technologiquement et elle s’est aussi diversifiée pour mieux s’adapter à tous types de terrains.

Quels sont les principaux profils de raquettes disponibles

Il existe trois types de raquettes sur le marché dont une catégorie que je divise en deux. Il y a d’abord les raquettes de sentier et hors sentier, les raquettes alpines et les petites dernières, les raquettes de course.

Raquettes de sentier

Pour les raquettes de sentier ou de marche, il y a selon moi deux approches. Elles sont conçues en général pour marcher sur des sentiers balisés et sur de la neige durcit. L’autre sera davantage pour des terrains vierges ou peu empruntés où la neige n’est pas comprimée comme dans un champ par exemple ou en forêt. Les trappeurs par exemple vont utiliser celle-ci. Elle est plus longue et plus large afin de flotter quand on est en mode hors-piste. Les deux types peuvent faire le travail pour les débutants ou ceux qui vont les enfiler seulement à l’occasion. Elles demeurent accessibles tant du côté du prix que de l’utilisation. Leur système de traction est limité, mais il te permettra quand même de grimper quelques petites pentes au besoin.

Raquettes alpines

Pour leur part les raquettes de montagne ou alpines sont conçues pour maximiser l’accroche en terrain difficile. Elles sont robustes et peuvent être combinées à de chaudes bottes d’hiver plus techniques. Avec elles, tu vas affronter des terrains glacés et escarpés sans problème. Elles sont définitivement développées pour grimper. Plusieurs raquettes de marche offrent des crampons à l’avant et parfois en derrière. En contrepartie les raquettes alpines ajoutent à son arsenal des crampons latéraux. Certaines dans la catégorie offrent une talonnière. C’est souvent une simple petite tige d’acier que l’on relève pour y déposer notre talon. Sur le plat on se sentira comme dans un escarpin mais dans une montée abrupte, ce pourquoi elle en est équipée, on aura plutôt l’impression que l’on monte un escalier et tu pourras te permettre ainsi de reposer tes mollets.

Raquettes de course

La raquette de course gagne en popularité au Québec depuis quelques années. Ces raquettes sont plus courtes, plus étroites et elles ne sont pas conçues pour flotter sur la neige. Elles sont adaptées aux terrains plats et damés. On recherche avec ces raquettes, une foulée rapide et fluide.

Faut-il envisagé des bottes spécifiques?

Oui et non. Il n’y a pas de bottes fabriquées juste pour la raquette sur le marché. La beauté dans l’histoire c’est que les systèmes de fixations sont nombreux et peuvent s’adapter à presque toutes les bottes avec les raquettes de marche. Si tu penses aller vers des raquettes alpines, il te faudra y réfléchir parce qu’elles possèdent souvent des fixations plus larges et résistantes qui sont mieux adaptés à des bottes alpines et techniques. Au contraire, les fixations des raquettes de course sont conçues pour s’accorder à des chaussures plus légères comme un soulier hivernal de course.

Deux types de fixation

Système de rotation fixe : Ce système fait en sorte que l’arrière de la raquette ne se soulève que très peu lors de la foulée. Ceci permet de mieux absorber les chocs et de faire des pas précis. C’est donc un système parfait pour les raquettes de course ou de randonnée. C’est aussi bien pratique pour franchir des obstacles et même marcher à reculons.

Système de rotation articulée: Équipé d’un pivot situé à l’avant du pied, ce système permet de s’attaquer à la neige profonde avec des rallonges et aux terrains accidentés et pentus. On le retrouve donc généralement sur les raquettes de montagne.

Le poids a t-il un impact?

Il faut absolument prendre en considération notre poids pour choisir une raquette qui sera assez longue pour nous. Un peu comme pour le ski de fond. Le rapport poids/longueur est valide surtout pour des raquettes hors-sentier ou tout usage. Pour la raquette de course ou alpine ce n’est pas un critère de sélection.

Par exemple, un enfant de 36 kilos pourra se suffire d’une raquette de 60 centimètres alors qu’une personne de 136 kilos devra aller vers une raquette de 91 centimètres. Va en ligne pour trouver des tableaux indicateurs pour te diriger mais attention, chaque raquette propose son propre ratio.

Quel matériau est à privilégier?

Pour une raquette versatile je privilégie une raquette composée d’aluminium. C’est léger et durable. Surveille cependant le nombre de crampons en acier sous la raquette, leur emplacement et leur forme qui déterminent si tu peux ou non t'aventurer sur des pistes glacées ou gravir des versants plus escarpés.

En conclusion

De bonnes raquettes doivent être légères, ergonomiques, résistantes, capables de tracter et munies de courroies instinctives faciles à mettre et à enlever, surtout pour les débutants.

Pour entendre ma chronique radio sur le sujet clique ici

- Alexis le Randonneur


Logo Julbo vertical noir.    logo centre visuel


Abonne-toi à l'infolettre d'Alexis le Randonneur au bas de la page pour rester informé des offres et nouveaux contenus!