Logo Julbo vertical noir        logo centre visuel


Je ne connaissais pas du tout cette montagne. Je suis un gars des Laurentides à l'origine et malgré cela, cette destination m’était inconnue. C’est à la suite d’une invitation d’un ami que j’ai découvert que c’était un bel endroit où marcher avec la famille. Peu importe ta région, je te suggère fortement, quand tu viendras, de passer par le village de la municipalité de Saint-Donat. C’est un endroit génial avec plusieurs attractions. Suis la direction vers le nord pour aller prendre l’embranchement du Chemin du Nordet. Si tu es cycliste ou motocycliste du coin tu connais assurément déjà cette route. Sinon, il te faut absolument rouler ce chemin. C’est magnifique, peu emprunté et il traverse les montagnes par certains cols qui offrent des vues incroyables et ce, même en voiture. Il fait 35 km pour rejoindre le Lac Supérieur. Pas très loin, en bordure du lac, tu trouveras le mont Nixon.

Spécifications techniques

Le sentier s’allonge sur 8 kilomètres. C’est une boucle de difficulté intermédiaire. La dénivellation est de 551 mètres ce qui n’est pas à négliger. Le mont Nixon s’élève à 675 mètres. Il te faudra environ 4 heures pour le réaliser incluant les pauses. Note que les chiens ne sont pas autorisés sur le site. Il te faut savoir que le mont se situe dans le parc national du Mont-Tremblant. On ne passe pas de guérite certes mais on se doit de payer son accès en ligne avant notre arrivée. L’exercice permettra aussi de valider s’il est complet ou non pour la journée. Tu peux aussi prendre la chance de t'y rendre et ainsi payer par des enveloppes que tu glisseras dans une boite sécurisée. C’est l’ancienne entrée de La Boulé. Ne prend pas de chance. Il y a des contrôles aléatoires par les gardes-forestiers.

Peu couru

Sa situation loin des grands axes routiers en fait un endroit moins achalandé. Je m’y suis rendu le premier week-end d’octobre en pleine saison des couleurs et c’était relativement tranquille. Le stationnement fut facile. À ce propos évite les terrains privés, les coins de rues et assure-toi de ne bloquer personne.

Toponymie intéressante

Détrompe-toi l’appellation n’est pas liée au président états-uniens du même nom!  Elle est tout de même récente. Elle remonte à 1961 alors que Claude Lavallée, un des pionniers de l’escalade au Québec, utilisait le terrain adjacent appartenant à un dénommé Ernest Nixon pour stationner son véhicule lorsqu’il allait grimper la paroi située au fond de la terre. Claude Lavallée a donc décidé de nommer le mont du nom de ce sympathique propriétaire. M. Nixon habitait un petit chalet et attendait souvent les grimpeurs Claude Lavallée et Bernard Poisson à leur retour avec du café chaud. À cette époque les alpinistes étaient peu nombreux, une quinzaine en tout dont trois francophones : Claude Lavallée, Bernard Poisson et François Garneau.

Le lot adjacent appartenait à Ernest Nixon de 1955 à 1973. Ernest Nixon, né en Angleterre et émigré au Canada, a acheté le lot de la famille Riopel, Joseph père et Richard fils en 1955. M. Nixon était un électricien de Montréal. Il vendit en 1973 le lot à Philip Robinson, américain du New-Jersey mais québécois d’adoption. Celui-ci achètera la station de ski Mont Blanc en 1977 et Gray Rocks en 1993. M. Robinson vendit les terres en question en 1974 au MERN. Les limites du parc ont été redéfinies à ce moment. C’est qu’il y a là des parois extraordinaires mais malheureusement la grimpe y est aujourd’hui interdite depuis 1974. À mi-chemin sur le retour, on retrouve deux aiguilles, deux monolithes d’une quinzaine de mètres de haut qui sont encore équipés pour l’escalade. 

Points de vue

Le mont Nixon propose plusieurs points de vue dont son premier, sans doute un des plus beaux, avec lequel on peut observer au loin le mont Éléphant faisant 579 mètres d’altitude. Il porte ce nom de par son relief rappelant grossièrement l’animal.  Il surplombe à la fois la rivière du Diable, qui coule à l'ouest, et le lac Supérieur, qui s'étend à ses pieds, du côté sud. Indiqué sur une carte topographique de 1960, ce nom était toutefois déjà connu dans la région.

Sur l’autre versant, tu apercevras le mont de la Vache noire où on trouve le fameux sentier du Centenaire ainsi qu’une vue sur le versant nord de la montagne de ski de Tremblant et plus loin par temps clair, le mont Blanc apparaitra facilement reconnaissable à ses pistes déboisées pour le ski.

Au sommet, il y a moyen de te mettre à l’abri pour casser la croûte et prendre une pause si le vent est soutenu. Sur la descente la forêt est dégagée et on voit loin. On croise des ruisseaux et une superbe érablière avec de grands arbres matures. Cela vaut le coût de se déplacer pour découvrir un endroit que qu’on n’a jamais exploré.

Pour ton GPS : 170 Chemin du Canton Archambault, Lac-Supérieur, QC J0T 1P0.

Merci spécial à AX Hôtel pour l’hébergement!


Logo Julbo vertical noir      logo centre visuel


Abonne-toi à l'infolettre d'Alexis le Randonneur au bas de la page pour rester informé des offres et nouveaux contenus!